Séjour de rêve dans une estancia

IMG_3921_light_argentine estancia

 

Depuis que nous avions décidé de passer par l’Argentine, nous caressions le doux rêve de partager le quotidien des gauchos dans une estancia. Le rêve s’est réalisé pour le plus grand bonheur des petits et des grands!! On vous raconte!

 

 

 

En arrivant en Argentine, plusieurs options semblaient s’offrir à nous:

(1) la estancia Puerto Viejo dans la région de Cordoba, chaleureusement conseillée par une famille canadienne dont nous avions suivi les pérégrinations et que nous avions eu la chance de rencontrer à Paris avant notre départ.

(2) prendre une excursion à la journée pour San Antonio de Areco, à quelques dizaines de kilomètres de la capitale. Vieux village paraît-il très beau, avec des gauchos en costume, mais aussi très touristique. L’accès aux estancias avoisinantes nous a semblé assez cher.

(3) choisir une estancia dans le portail des estancias (http://www.guiaruralargentina.com/) ; qui regroupe un tas d’adresses toutes très alléchantes mais hors de notre budget, et pas forcément « Kids friendly ».

(4) faire une croix sur l’aventure gaucho ;

(5) persister, croire et encore y croire…

Vous l’aurez compris, nous avons opté pour l’option 5.

IMG_3916_light_argentine estancia IMG_3925_light_argentine estancia IMG_4086_light_argentine estancia IMG_4178_light_argentine estancia

 

 

 

 

 

 

Il y a quelques années, Charly, un collaborateur/collègue de Papa Flamant, avait tout quitté (boulot, Normandie et vie Parisienne), non pas pour un tour du monde, mais pour vivre le rêve sud-américain et passer plusieurs mois dans une estancia comme péon rural / gaucho.

L’estancia se situe dans la région de Missiones et pourrait parfaitement se caler après l’étape aux chutes d’Iguazù. Au fil des échanges, Papa Flamant parvient à obtenir l’adresse mail de la propriétaire, française, de l’estancia et de sa plus belle plume, il adresse une missive (mail) avec espoir. A la veille de notre départ théorique pour Salta, nous recevons une réponse positive. Nous sommes attendus à compter du lundi 2 mai ! Nous sommes aux anges!

IMG_4282_light_argentine estancia

IMG_3877_light_argentine estanciaIMG_4315_light_argentine estancia

IMG_3881_light_argentine estancia

 

 

 

 

 

 

Photo 01-05-2016 20 39 27_light_argentine estanciaDépart donc le dimanche 1er mai dans la soirée pour un bus de nuit direction Corrientes. Pendant la nuit, Papa Flamant est réveillé par la gendarmerie qui souhaitait fouiller nos sacs les trouvant bizarrement trop lourds. Il a beau secoué Maman Flamant pour la prévenir, elle continuera sa belle nuit pendant que Papa Flamant est embarqué! Papa Flamant explique qu’il s’agit des affaires de 4 personnes pour un an ! Le douanier ouvre tout, regarde dans toutes les poches, et quand Papa Flamant lui sort son maillot de Boca Junior, il se ravise et répond que ça va, qu’il peut tout ranger !

 

L’équipage du bus indique qu’il cherchait sans doute à vérifier si nous n’avions pas de téléphones portables rapportés en douce depuis Ciudad Del Este au Paraguay ! Nous apprendrons plus tard, par un couple de français, qui se trouvait dans le bus précédent, qu’une saisie conséquente de drogue avait été faite dans leur bus ! Les forces de l’ordre étaient donc sur le qui-vive.

Arrivée à 6h15 à Corrientes. La nuit a été courte et notre prochain bus ne part pas avant 11h45. Nous ne nous sentons pas de confier nos sacs à un stand de vente de billets et on nous dit qu’il n’y a pas de consigne. Nous n’irons donc pas visiter la ville et les bords du fleuve Parana. Nous en profiterons pour squatter la cafétéria à l’étage de la gare routière pour faire un Monopoly sur IPad puis une bonne séance d’école. Il y a même du wifi pour avancer sur le blog! Nous sommes les rois du monde.

Le bus, comme tous les bus argentins, est à l’heure. Nous embarquons avec 8 empanadas dans notre bus local On nous avait prédit un collectivo bien local. Nous nous attendions donc à du Dien Bien Phu – Mwang Kwa, mais c’est un bus tous neuf avec service à bord (7up, gâteaux, bonbons…) qui nous dépose dans un petit village de la province de Corrientes 3h plus tard.

A notre descente, Rodrigo nous attend avec son gros pick up 4*4. Il nous reste 6 km sur la route puis 6 km de piste avant d’entrer dans la propriété. Les terres se divisent en 4 domaines qui sont à des kilomètres les uns des autres. Celui où se trouve l’estancia dans laquelle nous allons loger se trouve à 54 km de pistes à travers champs. Rodrigo est fantastique. Il nous donne toutes sortes d’explications sur les domaines, les habitants des terres, les animaux…
Puis vient un véritable safari! A peine nous quittons la plantation de pins qui compose le premier domaine, que nous rencontrons plus de faunes qu’en une matinée au Zoo de Thoiry. Seul dommage, c’est que l’appareil est au fond du sac!!! Nous croiserons une chouette, un renard, des grues blanches, grises et même bleutées, des petits perroquets, d’autres oiseaux inconnus, une magnifique sorte d’héron rose! Une cigogne, des crocodiles (appelés ici yakare), des carpinchos (capybaras, sorte de wombat castor, plus gros rongeurs sud-américain!), des ânes, plus d’émeus qu’en Australie et bien entendu des vaches et des chevaux.

IMG_4432_light_argentine estancia IMG_4433_light_argentine estancia IMG_4386_light_argentine estancia

IMG_4363_light_argentine estancia

 

 

 

 

 

IMG_4284_light_argentine estancia IMG_4357_light_argentine estanciaIMG_4356_light_argentine estancia

IMG_4286_light_argentine estancia

 

 

 

 

 

 

Nous atteignons Santa Barbara après une heure de piste dans cette réserve incroyable. Santa Barbara est la 2ème estancia du domaine. Il en existe encore une 3ème à 30km de là. C’est immense!
Rodrigo nous reçoit comme des amis de Madame et est aux petits soins. A notre arrivée, sa femme, Patricia, nous installe dans une petite maison avec 3 chambres (la troisième sera utilisée par l’administrateur de l’estancia). Il y a même des cheminées dans les chambres. Nous sommes pour le moins gênés ! Nous prenons gentiment nos marques en faisant le tour de la « propriété » : les orangers, citronniers, pamplemousses, le verger tourne à plein régime. Quelques maisons du personnel ou des gauchos, une cuisine collective, il y a même une petite chapelle un peu plus loin. Nous sommes dans un rêve éveillé!

IMG_3582_light_argentine estanciaIMG_3390_light_argentine estancia IMG_3392_light_argentine estancia

IMG_3399_light_argentine estancia

 

 

 

 

 

IMG_4076_light_argentine estanciaIMG_4077_light_argentine estanciaIMG_4079_light_argentine estancia

IMG_4078_light_argentine estancia

 

 

 

 

 

IMG_3931_light_argentine estanciaIMG_4056_light_argentine estancia IMG_4061_light_argentine estancia IMG_4062_light_argentine estancia

 

 

 
Photo 02-05-2016 18 34 05_light_argentine estancia Photo 02-05-2016 18 00 28_light_argentine estancia

 

Les enfants vont se défouler dehors ! Après presque 18 heures de transports et d’attente, ils en ont grand besoin. C’est ainsi que rapidement ils vont se faire un nouvel ami, Pedro, un petit voisin de 5 a